· 

Conseils pour éviter le burn-out

 Fatigue, épuisement... avant d'arriver au burn-out, votre corps vous envoie des signaux. Et votre principal allié, c'est votre cerveau. Comme un gardien de phare, il vous envoie des balises-signaux pour vous dire que vous approchez d'une zone potentiellement dangereuse. Quels sont ces signes ? Comme le montrent les petits dessins, votre cerveau est comme embrumé, vos pensées sont floues, vous pouvez avoir du mal à mémoriser. Vous mettez cela sur le compte de la fatigue, du stress comme on l'appelle souvent, mais si vous n'agissez pas, ce sont vos émotions qui vont prendre le relais. A fleur de peau, c'est le débordement pour la moindre chose : colère, pleurs... Vous faites d'une mouche un éléphant. Lorsque le trop plein émotionnel arrive à saturation, c'est le corps qui prend le relais et peut aller jusqu'à la maladie. Il est donc nécessaire d'entendre ces signaux et d'apprendre à les écouter.

- ne pas se culpabiliser, - apprendre à gérer vos émotions - remettre vos valeurs à la bonne place - ce sont des étapes indispensables.


Votre cerveau a besoin d'oxygène... la relaxation le soulage ainsi que votre corps par la même occasion pour permettre un retour à l'équilibre.  Apprendre à lâcher prise est un point clé pour abaisser toutes ces tensions, y voir plus clair dans la situation et prendre les bonnes décisions.

Avoir des activités plaisir, qui vous font du bien et savoir poser des limites font partie des balises de sécurité absolument indispensables pour éviter l'escalade. 

Pourquoi n'écoute t-on pas ces signaux ?

Pour beaucoup de personnes, la croyance est qu'il ne faut pas s'écouter parce que c'est un signe de faiblesse. Ne pas s'écouter, ne pas se plaindre, résister. Mais votre corps est une merveille de sagesse, harmonieusement équilibrée. Il est aussi un merveilleux compagnon qui supporte beaucoup d'incartades, mais il a des limites. Et ces limites, ce sont ces signaux qui deviennent de plus en plus forts au fur et à mesure que vous vous rapprochez de la zone de danger. Nous vivons dans une société où nous accumulons le faire, le paraître et où nous négligeons l'être, le ressenti... jusqu'au jour où le corps lâche et c'est le burn-out. Il faut beaucoup de temps pour se remettre d'un burn-out, c'est souvent autour de deux ans ce qui n'est pas rien. Il me semble aussi utile de rappeler que l'épuisement peut non seulement conduire au burn-out, mais que toute cette accumulation peut mener au suicide. Il est donc essentiel d'apprendre à reconnaître vos signaux et à LES ÉCOUTER.

Apprendre à se connaître, à écouter son corps, à reconnaître ses émotions, sont des bases absolument indispensables pour votre santé et votre bien être. C'est quelque chose que notre éducation ne nous apprend pas, mais qu'il n'est jamais trop tard de faire. Et je peux vous assurer que votre corps vous dira merci. Beaucoup de choses sont à votre portée en termes de connaissance de vous-même, d'apprendre à lâcher-prise, à vous repositionner. C'est une question d'apprentissage et aussi de volonté de le faire. Quand vous êtes dans ce cheminement, vous entamez un dialogue avec vous-même, vous reprenez le pouvoir dans votre vie, vous vous sentez mieux, plus équilibré. Et le résultat se ressent à votre niveau mais aussi dans vos relations.

Dans mon livre "Votre bonheur à portée de main, les clés pour déverrouiller votre vie" (Éditions Dunod), vous trouverez une méthodologie qui vous guidera dans ce cheminement.

Si vous souhaitez me contacter, vous pouvez le faire ici

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0