· 

Conseils pour apprendre la méditation

Auparavant, la méditation était associée à des pratiques exotiques. Maintenant, on en a vu les bienfaits au niveau physique, mental et émotionnel et elle devient une mode. Elle devient la nouvelle technique qui pourrait vous sauver de tous les maux. Et devant ce phénomène, fleurissent les formations pour devenir enseignant. Et vous qui avez envie de méditer, où vous adresser? Comment faire? Qui sélectionner? Premier critère que les personnes mettent en avant, le prix. Malheureusement le prix ne fait pas tout. N'oubliez pas que vous investissez avant tout en vous, pour votre bien être, voire pour votre santé. Est-ce que ça doit nécessairement être au rabais?

Comment savoir quel type de méditation vous convient le mieux? Ce que l'on appelle "le mindfulness" ou méditation de pleine conscience est parfaite pour démarrer. Elle convient particulièrement bien à l'occidental que nous sommes. Sachez toutefois que, quel que soit le type de méditation, toutes amènent à la pleine conscience. Mais le mindfulness aura une approche qui sera plus aisée - une autre approche qui convient aussi assez bien est le zen.

Nous allons voir maintenant comment choisir son cours et son enseignant.


Pour bénéficier d'une pratique efficace et sérieuse pour votre méditation, mieux vaut être accompagné par une personne compétente. Cet enseignant saura vous guider à travers les difficultés que vous pouvez rencontrer, il saura vous donner les conseils pour adapter votre pratique, que ce soit au niveau de la posture ou d'un exercice particulier... La méditation est loin de n'être qu'une technique. Lorsqu'on pratique, on se rend compte qu'elle nous amène dans un "art de vivre". On se rend compte également que la méditation nous met face à nous-même d'où la nécessité d'être accompagné par quelqu'un en face à face, en présentiel physique ou présentiel en ligne. Vous pouvez avoir un échange sur ce que vous vivez et des conseils précieux.

Comment savoir si l'enseignant que vous choisissez est qualifié? Voilà bien une question difficile. La pratique de la méditation étant "un art interne", il est difficile d'évaluer un niveau pour un enseignant. Ce qui me semble évident, c'est qu'enseigner la méditation ne s'apprend pas en quelques cours, sur un cursus théorique non plus. La méditation relève avant tout d'une pratique - et d'une pratique qui s'enracine sur plusieurs années. Transmettre la méditation, l'enseigner, relève d'une formation sérieuse. Enseigner la méditation ne se résout pas à vous demander de vous asseoir sur une chaise ou un coussin de méditation et de fermer les yeux. Il faut pouvoir vous guider à travers ce que vous traversez, c'est-à-dire vos pensées, vos émotions, vos sensations, voire les difficultés des circonstances dans lesquelles vous vous trouvez. Par exemple, si vous êtes dans un moment de deuil, certains exercices seront plus appropriés que d'autres. Certains exercices peuvent permettre de travailler sur des points spéciaux, comme des traumas. Enseigner la méditation, ce n'est pas une simple technique de "bien-être", c'est être en capacité d'accompagner la personne dans ce qu'elle est et peut traverser. Car, oui, ne nous fermons pas les yeux, en méditation, vous pouvez avoir des souvenirs qui remontent. L'enseignant qui vous accompagne doit pouvoir vous aider face à cela, sans vous amener dans le déni. Toutefois, la méditation n'est pas une thérapie. Elle peut, en revanche, bien accompagnée, être un excellent complément à une thérapie que vous menez par ailleurs.

Ma propre pratique de la méditation : je l'ai découverte à 11 ans et j'ai commencé à pratiquer vers 17 ans avec le yoga car la méditation est partie intégrante du yoga. Formée à l'enseignement du yoga pendant 8 ans, j'ai appris diverses formes de méditation, dont la forme que l'on connaît aujourd'hui sous le terme de pleine conscience. J'ai également pratiqué le zen pendant plusieurs années, forme de méditation que j'apprécie particulièrement. J'ai suivi des retraites de méditation Vipassana (forme complète du mindfulness) et je serais honnête de dire que me lever à 5h pour méditer n'est pas ce que je préfère. Bien évidemment, je pratique tous les jours. J'aime méditer et je continue à pratiquer avec des experts dans le domaine. J'ai récemment effectué "The power of Awareness Training" avec Tara Brach et Jack Kornfield dans le cadre de The Awareness Training Institute in association with the Greater Good Science Center at the University of California, Berkeley. Ce que j'ai vraiment apprécié avec eux c'est, outre leur expertise en la matière, la compassion et la bienveillance qu'ils incarnent. Dans ce cadre là, je suis toujours 3 fois par semaine un groupe qui nous permet d'échanger, réfléchir sur nos pratiques...  J'ai également travaillé avec Deepak Chopra avec le Primordial Sound Meditation.

  • Certaine que la méditation est une nécessité pour revenir à soi, retrouver du sens, un équilibre à sa vie et pour prévenir le stress et ses conséquences (en particulier dans le monde du travail), j'ai mis en place un programme de méditation basé sur le mindfulness -en ligne- sur 7 semaines. Vous pouvez trouver les informations ICI

A ce parcours de méditation s'ajoute ma formation  en tant que relaxothérapeute analyste (technique de psychothérapie corporelle et d'analyse jungienne) chez Savoir Psy pendant 5 ans. Auteur de nombreux livres de développement personnel et bien être émotionnel, 2 titres sont sur la méditation.

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Formée à la psychothérapie jungienne analytique et corporelle, j'ai exercé pendant 22 ans cette approche. Aujourd'hui, ce sont les ressources de l'individu qui m'intéressent et je m'appuie sur la psychologie positive et spirituelle dans le processus de transformation. Voir Parcours et formations


Mes éditeurs