· 

Mémoires cellulaires et traumatismes

Un traumatisme laisse des traces "énergétiques" sous forme de ce que l'on appelle des "mémoires" dans notre corps. Ces mémoires sont en relation avec les émotions attachées à ce traumatisme.

Nous pouvons avoir des mémoires en relation avec notre propre histoire, même si consciemment nous ne souvenons pas de l'évènement parce que notre corps, lui, se souvient, mais nous pouvons également porter des mémoires qui ne nous appartiennent pas.

Ces mémoires qui ne nous appartiennent pas correspondent aux transmissions inconscientes familiales.


 Le coeur de la mémoire cellulaire, c'est l'impact d'une émotion. Au niveau personnel, nous pouvons avoir soit un souvenir qui est lié à cette mémoire, soit nous n'avons aucun souvenir mais souffrir de difficultés qui s'expriment au niveau physique, relationnel, ou émotionnel. Nos comportements peuvent également être influencés par ces mémoires. Ces mémoires ne disparaîtront pas toutes seules. Et heureusement, on peut dissoudre ces mémoires pour retrouver équilibre et harmonie dans notre vie. Les émotions, comportements... qui sont reliés à ces mémoires sont de l'ordre de "négatifs", c'est-à-dire de choses qui nous invalident à un niveau ou à un autre. Le fait de libérer ces émotions, ces mémoires, nous permet de retrouver plus de confiance, plus d'aisance dans notre vie, plus de liberté et de bonheur.

En faisant un travail à la fois au niveau personnel et sur le transgénérationnel, on peut se libérer de ses mémoires en travaillant sur chacun des niveaux correspondant.

Voir plus sur les mémoires cellulaires

Écrire commentaire

Commentaires: 0