Le pardon mène à la paix intérieure

"J'ai particulièrement aimé d'avoir osé rétablir la fonction du pardon en dehors de toute conception religieuse et comme étant un processus nécessaire et vital pour la psychologie de demain." Eric Dudoit, docteur en psychologie clinique et psychopathologie - responsable de l'unité de psycho-oncologie du service de soins palliatifs et ongologie du Chu La Timone à Marseille. (Citation extraite de la préface de mon livre Mémoire des murs, des personnes et des lieux)

Qui suis-je pour parler du pardon?

 

Je me suis incarnée dans une famille où la violence faisait partie du quotidien. Aussi, lorsque j'entendais lors de stages de développement personnel "il faut pardonner", j'avais l'impression de recevoir une nouvelle gifle qui s'additionnait à ma souffrance d'enfant. Je vous laisse imaginer la révolte que cela générait en moi.

Ce travail de pardon, je l'ai fait au cours du temps et ce que j'y ai découvert va bien au-delà "d'une mode du pardon" et du "il faut pardonner".

 

Je pense qu'outre le travail sur nos émotions, le travail que l'on peut faire en thérapie, il y a une dimension autre de travail dont le pardon est un processus absolument nécessaire, comme le rappelle Eric Dudoit dans sa préface à mon livre.

 

Le pardon est un "changement de perception". Un changement de perception qui nous libère, qui nous allège et nous permet de poursuivre notre vie libre. Non, le passé ne s'efface pas, mais le poids qu'il constitue sur un être, sur une famille, sur une société, lui, se transmute.

Et pour cela il y a un mot qui, pour moi, dit tout, c'est le mot pardon en anglais "to forgive", to give for. Donner toute notre douleur, donner tout le poids que nous portons pour qu'autre chose en nous prenne place.

  • Le pardon n'est pas pour l'autre, IL EST POUR VOUS.
  • Le pardon n'excuse pas, il ne cautionne pas.
  • Le pardon ne nie pas votre souffrance, il la prend en compte.
  • Le pardon peut prendre parfois beaucoup de temps.

A qui ce travail est-il destiné?

Je m'adresse en priorité à des personnes ayant déjà effectué un travail personnel et souhaitant faire ce pas de plus pour une véritable guérison intérieure.

 

Nous travaillons les différents niveaux du pardon.

 

  • sessions individuelles (présentiel et en ligne)
  • groupes

Quelques considérations sur le pardon

Lorsqu'on dit "pardonner à l'autre", de mon point de vue l'expression ne convient pas. Elle laisse penser qu'on oublie, qu'on excuse... et ça n'est pas ça.

 

Se pardonner est aussi quelque chose de difficile.

Formée à la psychothérapie jungienne analytique et corporelle, j'ai exercé pendant 22 ans cette approche. Aujourd'hui, ce sont les ressources de l'individu qui m'intéressent et je m'appuie sur la psychologie positive et spirituelle dans le processus de transformation. Voir Parcours et formations


Mes éditeurs