· 

Mémoires cellulaires et traumatismes

Un traumatisme laisse des traces "énergétiques" sous forme de mémoires dans notre corps. Ces mémoires sont en relation avec les émotions attachées à ce traumatisme.

Non seulement nous pouvons avoir des mémoires en relation avec notre propre histoire, même si consciemment nous ne souvenons pas de l'évènement parce que notre corps, lui, se souvient, mais nous pouvons également porter des mémoires qui ne nous appartiennent pas.

Les mémoires qui ne nous appartiennent pas correspondent aux transmissions familiales le plus souvent. Le coeur de la mémoire cellulaire, c'est l'impact d'une émotion. Nous pouvons avoir soit un souvenir qui est lié à cette mémoire, soit aucun souvenir mais souffrir de difficultés qui s'expriment au niveau physique ou émotionnel. Nos comportements peuvent également être influencés par ces mémoires. Ces mémoires ne disparaîtront pas toutes seules. Et heureusement, on peut dissoudre ces mémoires pour retrouver équilibre et harmonie dans notre vie.

Voir plus sur les mémoires cellulaires

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Formée à la psychothérapie jungienne analytique et corporelle, j'ai exercé pendant 22 ans cette approche. Aujourd'hui, ce sont les ressources de l'individu qui m'intéressent et je m'appuie sur la psychologie positive et spirituelle dans le processus de transformation. Voir Parcours et formations